Fenêtre PVC en rénovation : normes sur les ailes de recouvrement?

Question détaillée

Question posée le 17/12/2010 par Anonyme

Bonsoir,
Nous avons fait appel à un professionnel pour le remplacement de notre fenêtres bois par des fenêtres PVC, avec recours à la technique de rénovation (pose sur bâti existant).
Le châssis proposé par le professionnel présente une aile de recouvrement, destinée (selon moi en tout cas...) à recouvrir en partie le bâti existant à l'intérieur de la maison.
Or surprise, cette fameuse aile de recouvrement ne recouvre pas grand chose: on voit le jour entre le bord de cette aile et l'ancien châssis...
Le patron ne veut rien entendre ("c'est de la rénovation monsieur, pas de la dépose totale"), et tente de se rattraper en proposant des ailettes de raccordement, histoire de prolonger artificiellement l'aile de recouvrement...
En "off", les poseurs m'ont confié qu'ils n'avaient jamais vu un raté pareil, les mesures n'ont pas été prises correctement...
Je pars donc au clash (menace de tribunal), mais j'aimerais malgré tout savoir, au moins pour ma gouverne, s'il existe une norme quelconque (DTU?) qui explicite le taux de recouvrement minimal qu'il doit y avoir entre aile de recouvrement et ancien bâti.

Quelqu'un aurait-il la réponse?

Merci d'avance!

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 18/12/2010 par Ancien expert Ooreka

Il n'y a pas de DTU spécifique aux menuiseries PVC, à défaut : norme NF P23-201. DTU 36.1 Travaux de bâtiments - Menuiseries bois.
Globalement, les ailes de recouvrement proposées, varies de 27 à 60 mm (le choix est fait selon la configuration de l'existant). Généralement ces ailettes vont effectivement recouvrir partiellement l'ancien bâti, pour finir au plus près des couvres joints bois des anciennes fenêtres.
Il n'est pas normal de voir le jour entre cette aile et l'ancien bâti, l'aile de recouvrement doit prendre appui sur l'ancien dormant, manifestement il s'agit d'une erreur de côtes, trop de jeu a été déduit.

Cordialement,

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 18/12/2010 par Anonyme

Bonjour,

Merci pour votre réponse. En complément à mon précédent message, les poseurs m'ont affirmé (sous couvert d'anonymat...) que les cotes avaient été effectivement mal prises, qu'elle semblent avoir été prises de cochonnet à cochonnet alors qu'il aurait fallu ne pas les prendre en compte, ce qui aurait fait gagner environ 1cm de chaque côté.
Toujours selon les poseurs, en prenant ainsi les cotes, il aurait suffi de déligner les cochonnets et l'aile de recouvrement aurait bien recouvert le bâti existant. Mais de son côté, le patron soutient qu'on ne déligne jamais les chochonnets (et pourtant ils l'ont bien fait en haut et en bas, et là le recouvrement est bon!).
Pouvez-vous me donner votre avis sur cette question des cochonnets?
Merci encore,

Cordialement,

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 18/12/2010 par Ancien expert Ooreka

Bonjour Naturellement vous devez avoir un couvre joint sur les nouvelles menuiseries recouvrant partiellement ou entierement l'ancien cadre dormant selon votre entente à la proposition de votre fournisseur maintenant à t'il la solution pour rapporté un couvre joint qui sera ceratinement collé par dessus je ne sais pas il vous faudra veillez à l'esthetique et vous entendre avant toute pose de ce rajout ;Maintenant vous faites etat que vous avez une aile ne recouvre rien puisque vous voyez entre l'aile et bord de chassis , si c'est le cas vos menuiseries ont ete mal fabriquées ou mauvaises prises de cotes ;;; bonne journee

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 18/12/2010 par Anonyme

Merci pour votre réponse.
Effectivement, les fenêtres de rénovation sont munies d'une aile de recouvrement, dont j'attends précisément qu'elles recouvrent partiellement l'ancien bâti. Sauf erreur, les ailettes complémentaires qui viendraient se clipser sur cette aile n'ont qu'une vocation esthétique, elles ne font pas partie de l'isolation.
Cordialement,

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 23/12/2010 par EMAPLAST

Contrairement à ce qu'affirme o2seine, il y a un DTU (Document Technique Unifié) sur la mise en oeuvre des fenêtres. Il s'agit du DTU 36.5 d'Avril 2010.
Ce document comportant 118 pages regroupe absolument toutes les préconisations concernant la mise en oeuvre de menuiseries aussi bien en neuf qu'en rénovation sur dormants existants et selon les matériaux des fenêtres (Alu, PVC ou bois). Il s'agit bien d'un document normatif avec des coupes, des schémas de mise en oeuvre et des directives précises.
Si vous m'envoyez un mail je vous répondrai plus en détail sur le contenu de ce DTU 36.5
Quant à l'installation de vos menuiseries, il me semble à vous lire que la prise de cotes s'est faite en mesure "passage" ou "clair dormant existant" et que ces mesures ont été traduites directement en dimensions de châssis hors-tout ailes comprises pour la fabrication des châssis de remplacement.
La largeur des ailes n'ayant pas été ajoutée aux dimensions de passage, vos châssis passent alors "à travers".
Il n'y a pas d'autres solutions que de refabriquer d'autres fenêtres aux bonnes dimensions.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 23/12/2010 par Anonyme

Cher monsieur,

Nous avons comme toute entreprise qui se respecte connaissance des normes en vigueur dans la profession et comme je l'ai dit plus haut il n'y a pas de DTU spécifique aux menuiseries PVC, LE NF DTU 36.5 s'applique aux menuiseries en général ( bois ou PVC ).
En tout cas, nous sommes bien d'accord il s'agit probablement d'une erreur de côtes !!!

Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 23/12/2010 par EMAPLAST

Ne vous fâchez pas, mais puisque vous dites connaître les normes en

vigueur, pourquoi citez-vous le DTU 36.1 qui n'est justement plus en vigueur ?


Par ailleurs, le DTU 36.5 comprend des
chapitres exclusifs concernant les menuiseries en PVC (paragraphe 5.11.2 par
exemple) ainsi que des exemples de mise en oeuvre de menuiseries en PVC sur dormants bois existants (cf Annexe H).

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 29/01/2014 par Ancien expert Ooreka

Bonjour,

Les poseur aurais du placer un plat PVC pour recouvrir la jonction entre l'ancien dormant bois et la maçonnerie de 40 mm de large minimum et 1.5 mm d'épaisseur,de ce fait l'isolation n'est pas total a cette endroit.
De ce fait l'aile de recouvrement serais plaqué sur le plat PVC et ferais une finition total.

Ils vous on fais un sale boulot .

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h