Vitre double vitrage isolant jusqu ' à quelle limite ?

Question détaillée

Question posée le 26/11/2017 par Juventor

Une vitre double vitrage est concue jusqu'à quelle température extérieure pour qu'il commence à y avoir sur sa surface coté habitation de la condensation ?

Merci pour vos réponses.

Cordialement

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 27/11/2017 par EMAPLAST

Bonjour,
La condensation coté intérieur ne dépend pas de la température extérieure.
Elle dépend essentiellement de 2 facteurs :
- le taux d'humidité dans l'air ambiant intérieur.
- La température qu'il règne à l'intérieur de votre pièce.
Si le taux d'humidité intérieur est élevé pour les raisons suivantes :
- Renouvellement d'air insuffisant
- Dégagements de vapeur d'eau d'appareils ménagers, de plantes, d'animaux ou d'humains, cuisine etc.
Selon la température, l'air devient alors saturé en vapeur d'eau et celle-ci se condense en premier lieu sur les parois les plus froides que sont souvent les vitrages donnant vers l'extérieur et plus encore lorsque les températures extérieures sont très basses et les vitrages peu isolants.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 27/11/2017 par CLIMATNAT

"La condensation coté intérieur ne dépend pas de la température extérieure.....

celle-ci se condense en premier lieu sur les parois les plus froides que sont souvent les vitrages donnant vers l'extérieur et plus encore lorsque les températures extérieures sont très basses"

Comment dire ?... Lol ?! :)

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 01/12/2017 par Anonyme

Donc , plus il fait froid dehors plus il y a de chance que de l'eau se condense sur les parois intérieures des vitres (les parois dirigées vers l'intérieur du logement ).

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 02/12/2017 par EMAPLAST

Pardonnez-moi, j'ai dû mal m'expliquer alors je détaille davantage mon explication :
Lorsque l'air intérieur devient saturé en vapeur d'eau (hygrométrie relative proche de 100%), il ne peut plus absorber davantage de vapeur d'eau et celle-ci va donc se mettre à condenser. Jusque là vous suivez.

Supposons que la température de surface de TOUTES les parois de la pièce soient rigoureusement à la même température. La vapeur d'eau contenue dans l'air ambiant va alors commencer à se condenser et à se déposer sous forme de gouttelettes (ou buée) de manière à peu près équitable sur toutes les parois de la pièce, c'est à dire les murs, les fenêtres, les portes, les vitres etc.

Or dans la réalité, toutes les parois de la pièce ne sont jamais rigoureusement à la même température.
A votre avis en hiver lorsqu'il fait froid dehors, quelles sont les parois à l'intérieur d'une pièce qui auraient tendances à être plus froides : Le papier peint sur le mur ou la vitre de la fenêtre ?
Réponse :
Généralement il y a de fortes chances pour que la surface de la vitre intérieure soit plus froide que le mur coté intérieur surtout si celui ci est isolé. Du coup, la condensation (c'est à dire l'apparition de gouttelettes se fera EN PRIORITÉ sur la vitre puisqu'elle est plus froide que les autres parois.
Et naturellement plus l'écart de température entre le mur et la vitre sera important et plus la condensation sur la vitre sera importante.

Prenons un exemple :
Dehors il fait + 5°C et dans la pièce il fait + 19°C.
On met un thermomètre collé sur la paroi du mur (doublage intérieur) et on mesure + 18°C.
Sur la paroi de la vitre on mesure + 15°C
Il est évident que si l'air ambiant intérieur devient saturé en vapeur d'eau, celle-ci va se condenser d'abord et majoritairement sur la vitre car elle est plus froide que le mur.
Supposons maintenant que dehors la température chute encore davantage et qu'il fasse maintenant -10 °C
Il est presque certain que la température intérieure de surface de la vitre va descendre également un peu et par exemple passer de +15°C à +10°C.
Celle du mur, s'il est convenablement isolé et compte tenu d'une inertie thermique plus importante va peut-être descendre de +18°C à +17°C.

Du coup, l'écart entre la vitre et le mur se creuse et la condensation qui était déjà plus importante sur la vitre que sur le mur, le sera encore davantage sur la vitre encore plus froide.

C'est pourquoi je disais que plus il allait faire froid dehors, plus la vitre intérieure aurait tendance à être plus froide et plus la condensation va s'intensifier sur la vitre intérieure parce que forcément elle risque d'être encore plus froide que les autres parois ayant une inertie thermique plus grande.
De plus les murs sont souvent plus performants que les fenêtres en terme d'isolation thermique car il est bien plus facile d'isoler un mur (suffit de mettre par exemple 10 cm de laine de verre) que d'isoler une paroi vitrée transparente car il faut mettre 2 verres, du gaz au milieu, des couches transparentes et réfléchissant la chaleur etc.
J'espère que vous comprenez mieux maintenant.

Cela dit, je le répète encore, la condensation à l'intérieur ne dépend nullement de la température qu'il règne à l'extérieur. Elle dépend uniquement de la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air ambiant et de la température de cet air. C'est tout.
Il peut faire -50°C à l'extérieur, si la température intérieure se trouve au dessus du point de rosée (voir diagramme de Mollier), il n'y aura pas un poil de condensation sur la vitre et cela quel que soit sa température de surface et la température régnant à l'extérieur.

Prenons un exemple :
Temp int pièce = + 20°C

Considérons le diagramme de Mollier ci-dessous
http://www.collecteurderosee.fr/Etat%20de%20l%20art/poi...

On observe qu'à 20°C on aura condensation (100 % d'humidité) dès lors qu'on atteindra 15 grammes d'eau par kilo d'air sec

Si la température de la pièce descend à 15°C on aura de la condensation (100% humidité) à partir de 11 g d'eau / kg d'air sec

A 0°C, la condensation se produit avec moins de 4 g d'eau / kg

On en déduit donc facilement que la condensation dépend UNIQUEMENT de la température de l'air et de la quantité d'eau qu'il contient sous forme de vapeur d'eau.
Autrement dit si vous ne voulez pas avoir de condensation il faut soit :

1 - Réduire la quantité d'eau contenue dans l'air ambiant en renouvelant l'air intérieur car c'est votre respiration qui dégage de l'humidité (et pas que, il y a aussi les plantes, les animaux, les appareils de cuisson etc.)
2 - Augmenter la température ambiante.

C'est tout.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 04/12/2017 par NORMANDIE FERMETURE SARL

Je suis d'accord = Manque de ventilation

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

DEMANDER DES DEVIS

gratuit sans engagement sous 48h

Ces pros peuvent vous aider